Cookie

code OpenELEC: la meilleure solution pour votre station multimédia… mais il est légal?

Publié par TheJoe sur

Temps de lecture estimé: 3 minutes

Attention


Cet article a été publié il y a plus d'un an, il peut y avoir des développements été.
S'il vous plaît prendre en compte.

Commençons par parler de Code.

Code

Kodi est un logiciel simple et complet pour transformer un téléviseur traditionnel dans une smartTV avec tous les accompagnements. C'est un logiciel open source et est plus ou moins compatible avec tout appareil que vous possédez déjà. Depuis le site officiel, vous pouvez télécharger les builds pour Linux, Fenêtres, iOS, OSX, Android et Tarte aux framboises (et autre). Cela signifie que quel que soit votre système d'exploitation, vous pourrez transformer votre ordinateur (ou votre box Raspberry Pi) dans une smartTV. Si vous connectez ensuite l'ordinateur au téléviseur, c'est tout.

Pour ceux qui veulent tester le fonctionnement de Kodi sur Ubuntu et peut-être l'utiliser avec leur téléviseur, l'installation est très simple. Voici les instructions pour la version stable.

Nous installons le programme “software-properties-common” et le référentiel “équipe-xbmc / ppa“. Ensuite, nous installons Kodi:

sudo apt-get install software-properties-common
sudo add-apt-repository ppa:team-xbmc/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install kodi

Vous vous attendiez à d'autres étapes? Désolé de te décevoir.

Changer de sujet, l'un des aspects importants est de savoir comment Kodi est légal. L'équipe de développement il a interrogé dans un article récent sur la légalité de leur logiciel.

Réponse courte: Kodi est légal.

Réponse moins courte: Ce n'est pas Kodi qui est illégal, mais ça peut être l'usage que certains utilisateurs en font.

Le déclarer illégal serait un peu’ c'est-à-dire que les constructeurs automobiles sont responsables des accidents de voiture.

Ce logiciel est open source, donc très flexible. Il est facile d'ajouter des add-ons pas toujours “vérifié“. Cette, ainsi que d'exposer l'utilisateur à un risque pour sa sécurité, pourrait être (en fonction de l'add-on) comportement illégal. Sur le Web, il est facile de trouver des sites ou des youtubeurs qui expliquent comment utiliser Kodi en enfreignant la loi sur le droit d'auteur.. Dans ce cas, la responsabilité c'est tout l'utilisateur. Ça ne pouvait pas être comme ça.

OpenELEC / LibreELEC

Plus ou moins de la même paire de manches, mais avec quelques différences substantielles, nous pouvons en parler OpenELEC (Je parlerai d'OpenELEC tout au long de l'article, mais les mêmes instructions s'appliquent à LibreELEC indistinctement). C'est un distribution minimale basé sur Linux conçu pour être installé sur des appareils classiques pour les transformer en HTPC (PC cinéma maison).

Regardez ici:  Hugin et panoramas: quelques conseils pour commencer

Dans ce cas également, il s'agit d'un logiciel open source, pour cette raison, la destination de l'installation sera la préférence de l'utilisateur:

  • système uniquement votre PC
  • double démarrage avec un système d'exploitation “classique”
  • habitent
  • système unique sur ordinateur monocarte (Tarte aux framboises)

L'un des grands avantages de ce système est la compatibilité du système x86, x64 et BRAS. Cette, comme déjà écrit, rend la distribution plus ou moins disponible pour tout appareil commun.

Mais voyons comment installer OpenELEC sur notre clé USB.

Depuis le site officiel, à la page “Télécharger nous téléchargeons le build générique en version “stable“. Ce sera la version qui pourra être installée sur la plupart des PC “commun”.

Le fichier téléchargé aura l'extension .prend. Vous devrez le décompresser.

gunzip -d OpenELEC-Generic.x86_64-6.0.0.img.gz

Nous insérons notre clé USB et assurons-nous qu'il ne contient pas de données importantes que nous voulons sauver. Après l'installation d'OpenELEC, toutes les données seront écrasées. Dès l'insertion, nous devrons lancer la commande “dmesg | tail” pour comprendre lequel “/dev/device” être. Il devrait avoir un nom similaire à “/dev/sdX“.

Assurons-nous que la mémoire USB est “démonté“.

umount /dev/sdX1

Maintenant, nous avons écrire l'image vient d'être téléchargé sur une clé USB. Pour ce faire, nous utiliserons “dd“.

sudo dd if=OpenELEC-Generic.x86_64-6.0.0.img of=/dev/sdX bs=4M

Attention: vous devez changer la destination de l'image (/dev/sdX) en fonction de ce que votre ordinateur appellera (c'est. sda,/ sdb,/ sdc, etc.).

Enfin, assurons-nous les changements sont synchronisés avec la clé USB avant de la retirer. Exécutez la commande “sync“. Si tout s'est bien passé, nous pouvons retirer la clé USB.

Nous redémarrons l'ordinateur, on insère la clé USB avant de du démarrage de GRUB (vérifions que vous avez défini la priorité de démarrage sur USB dans le BIOS) et lancez OpenELEC. Après le démarrage, il sera possible de l'essayer et si vous en êtes satisfait, vous pouvez l'installer en tant que distribution Linux courante.

Profitons de notre nouveau HTPC


TheJoe

Je garde ce blog comme un hobby par 2009. Je suis passionné de graphisme, la technologie, logiciel Open Source. Parmi mes articles ne sera pas difficile de trouver de la musique, et quelques réflexions personnelles, mais je préfère la ligne directe du blog principalement à la technologie. Pour plus d'informations me contacter.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Espace réservé d'avatar

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire est traité.